Présentation d'Arthesys

PRESENTATION DU PERSO

PSEUDO IN GAME
Arthesys
TON AGE
19 ans
FACTION
Survivants
METIER
Explorateur/Scientifique
ASPIRATION
Découvrir, expliquer et exploiter la planète
PRESENTATION IRL

Salutation à toi qui lit ma présentation,

Je me présente je suis Arthesys et pour des raisons d’anonymat je ne dirais pas mon prénom. (Même si c’est surtout parce que j’aime bien mon pseudo même s’il est un peu long à écrire pour les fainéants donc vous, oui vous les apathiques, vous pouvez juste écrire ou dire “Arty” ou “Arthe”).
D’ailleurs en parlant de fainéant, j’ai découvert ça l’année dernière, peut-être que vous vous en fichez mais la culture quand c’est gratuit c’est cool, fainéant c’est pour “fait” et “néant” donc quelqu’un qui fait rien et “feignant” c’est pour “feindre” donc faire semblant de faire quelque chose, la différence entre fainéant et feignant est certes, petite, mais elle a le mérite d’exister. Voilà, voilà voilàààààà.
J’habite un bourg non loin de Chambéry (1h30 par la départementale en voiture en respectant les 80 km/h) dont il ne sert à rien que je dise le nom car j’entend déjà les questions du genre “Euhhh c’st oùùùù ?”.
Mais ne vous inquiétez pas, pour ceux qui ont vraiment soif de curiosité et qui aime le ski, je parle bien évidement de la seconde plus grande ville de Maurienne, à vos recherches si vous voulez étancher cette soif de savoir.
Passons aux études, je viens de finir ma première année de PCMM et je passe en PM. Cela manque de détails j’entend dire, et bien soit, je vais donc réécrire cette phrase comme vous l’auriez souhaité, ne me remerciez pas, vous auriez tort.
Passons aux études, je viens de finir ma première année de Physique-Chimie-Mathématiques-Mécaniques option Chimie et Recherche et je passe en Physique-Mécanique option Recherche. Le tout à Grenoble. Voilà, j’espère que vous êtes satisfait.

Au niveau des jeux je suis plutôt fan des jeux de Grande Stratégie de Paradox, donc Europa Universalis IV et Crusader Kings II principalement mais aussi un peu Stellaris. J’adore aussi Mount And Blade et j’attend avec impatience le Bannerlord.
Je joue aussi de temps en temps à Kerbal Space Program, l’espace c’est cool, d’ailleurs je ne vous l’ai pas dit dans la partie du dessus mais je suis un grand fan d’astronomie (pas d’astronomie du pauvre genre “woahhh regarde la constellation du tigre” mais plutôt de tout ce qui se trouve au dessus… voir en dessous en fait de nos têtes, et oui certains diront que j’ai émis un jugement de valeur sur ce type d’astronomie du pauvre alors qu’il faut souvent avoir un matériel qui coûte cher pour entreprendre de les observer et à ceux là je leur répondrais: tais-toi quand tu as raison, suivit de, sale méchant ! )

Mais si on parlait, ou plutôt, je parlais de ce qui nous intéresse au moins tous ici: Minecraft.
J’y joue depuis la 1.8.1 Beta mais j’ai que commencer a expérimenté le multijoueur, hors local avec des amis, à partir de la 1.3 mais sérieusement à partir de la 1.4 où je passais vraiment mes journées… soirées plutôt, dessus.
J’ai arrêté Minecraft depuis mon bannissement d’un serveur en 1.12 après 2 ans de jeu dessus ce qui m’a dégoutté du jeu, une histoire forte en action, maniant la bannière de la révolution sous le Soleil chaleureux d’un printemps sans pluie où la rosée du matin n’eusse disparu que par les marches funèbres d’une communauté en deuil préférant fuir ces belles campagnes à la recherche d’un nouvel horizon. Ce nouvel horizon fut… Arthemis du coup pas si nouveau car, il me semble, si c’est bien le même Arthemis qu’avant que j’étais déjà venu sur le serveur il y a pas mal de temps mais dans une autre version avec un forum qui était tout beau, mais par des soucis d’ordinateur j’avais du arrêter dans la tristesse et le désarroi.
Bref sinon je suis souvent très impliqué dans le serveur auquel je joue si je m’y accroche, impliqué pas dans le staff mais en temps que joueur proposant du contenu et jouant le RP du serveur.
Je vous préviens cependant, je suis un “vieux” joueur Minecraft mais je suis une quiche en PvP (mais j’adore ça quand c’est un poil RP), en construction, etc etc mais c’est pas grave, aimez moi quand même (svp).

ROLE PLAY DU PERSONNAGE
                               Journal d'Arthesys

Introduction

Étant petit j’avais un rêve. Pas un rêve fournit d’une imagination foisonnante dirigeant ma destiné comme Napoléon guidait ses armées dans un monde froid et dur aux abords de la Russie, rêve pouvant d’ailleurs finir comme Napoléon guidant ses armées dans un monde froid et dur en Russie : par une déception. Mais mon rêve n’était pas comme cela, il était bien plus que cela, bien moins que ceci et au moins pas aussi pire qu’autre chose : il était simple, je voulais devenir scientifique. Bien tant de comparaison pour une si faible conclusion et bien trop de subordonnées pour si peu de classe, si peu de style, scientifique ? C’est tout ? Je vous entends rire, vous, qui lisez ce journal, sachez d’abord que si j’en viens à trépasser, il sera fort pratique pour nous tous que mon expérience personnelle soit imprimer sur le papier, et qui plus est, qu’elle puisse servir à la communauté, mais qu’aussi, je vous ai « bien eu » en prévoyant vos moqueries abjectes sur un aussi beau rêve qu’est celui d’aider l’humanité, car oui, trêve d’hyperhypotaxe, je voulais aider l’humanité.

N’est-ce pas un bien beau rêve ? Chez certains cela reste à l’état de songe, d’autres cela en devient une véritable croisade, mais ce qui compte, ce n’est pas juste d’y penser ou d’agir peu de fois, c’est d’agir le moins de fois possible en aidant le plus de gens possible. J’écris cela car au début de mes études j’étais d’un demeurant fainéant et feignant, mais cela n’importe guère au récit que je dois conter ici.

La principale raison pour laquelle j’avais cet objectif, celui de devenir scientifique pour ceux ne suivant pas, oui, certains ne font que lire en diagonale et je m’adresse à eux, qui loupent la moitié des informations en se pensant supérieure car ils lisent plus vite que d’autres, et qu’ainsi en racontant n’importe quoi j’arrive à gonfler mon ego en faisant grossir d’une ligne la taille de l’introduction de mon journal, était que notre belle humanité était en péril. Surpopulation, malnutrition et famine, réchauffement climatique, tant de mots que l’on entendait à la télévision et qui, au fur et à mesure de rencontres, de voyages (certes avec mes parents mais cela était largement suffisant pour tout de même observer les difficultés que vivaient les populations d’un autre pays) et de reportages m’ont profondément encrés dans cette idée d’aider l’humanité à l’échelle planétaire.

Arrivant aux portes des études supérieures le choix fut compliqué, il fallait que je me spécialise forcement dans un domaine, évinçant beaucoup d’espoir d’un sauvetage générale.

Je devins donc biologiste travaillant dans la génétique. Cela me semblait être un endroit idéal : je pouvais essayer de créer des plantes poussant avec peu d’eau, voir peu de Soleil, produisant plus, bref des plantes plus rentables. Cela existait déjà bien évidement, mais le plus important était de pousser encore plus le processus pour qu’elles soient encore plus rentables et surtout d’en fournir aux zones en ayant besoin. Ahahah, Napoléon, quel ne fut pas ma désillusion…

Il est temps de faire une aparté avant de parler de cette étrange désillusion qui sert actuellement à vous tenir en allène et donc cette aparté n’est là que pour, de trois chose, l’une, rajouter des lignes facilement vu que j’aime bien les pavés, la seconde, justifier l’utilisation de déjà deux « Napoléon » dans cette introduction et la troisième, de faire encore plus monter le suspense quand bien même il n’y en aurait pas. Bref, tout cela pour dire que si j’utilise souvent « Napoléon » ce n’est pas parce que je suis Bonapartiste mais bien parce que j’ai retenu le cours d’histoire qui parlait de lui, sûrement car il était… je ne sais pas en fait, je n’ai pas à me justifié auprès de vous, fin de l’aparté.

Oui ! Quel ne fut pas ma désillusion quand, je m’aperçus que mon travail, aussi attendu par ma personne soit-il, n’était que monotone et rébarbatif. Mais si ce n’était que cela qui m’eusse pompé toute motivation, absorbant ma vitalité lentement et douloureusement comme le fait une araignée aspirant sa proie prise dans les mailles de son filet, j’aurais encore eu de la motivation mais se ne fusse point le cas. Ma naïveté infantile m’eut fait oublier les lobby, tristes « organisations » imitant l’araignée si tôt énoncé. Mes…nos…toutes ces recherches menés ne profitaient point aux pays démunis et perdaient donc tout intérêt.

J’entrepris donc des recherches en parallèle, si nous ne pouvions pas rendre utile nos plantes car un maillon de la chaîne bloque, nous pouvions modifier les humains directement. Ils pourraient consommer moins d’eau pour vivre, être moins carnivore, voir même ne plus rien rejeter et utiliser toute chose ingéré de manière optimale… On pourrait créer des humains résistants à tout, voir même piocher dans des gènes déjà existant pour les sélectionner plutôt que d’en créer !

Et c’est en me disant cela que j’avais rejoint le groupe des transhumanistes axés en biologie. Cependant Napoléon l’eut vu venir, cette nouvelle désillusion : l’éthique. Les gens ne voulaient pas, ils refusaient le transhumanisme et les idées que cela véhiculait, « plus maître de son corps », alors que nous forcions juste l’évolution et indirectement la sélection naturelle, « pas morale », où est la moralité quand on parle de sauver des millions, voir des milliards de vies ?

Bref, mais cela était devenu triste et sans saveur. A la différence que cette fois-ci on nous insultait « d’apprentis sorciers ».

Ce fut une période très compliqué pour moi, ce en quoi j’avais posé mes espérances… il n’était même plus question de cela… mon rêve, était sur le point de s’éteindre… comme une étoile… s’écroulant sur elle-même… sans supernovæ…

Cependant un dimanche matin froid, sur mon canapé blottis dans ma couverture de la marque **** (même les auteurs savent se censurer), changeant de chaîne, entre deux « ce matin encore trois jeunes retrouvés morts » et le « jour du saigneur Edward », je tombai sur une information qui allait relancer ma vie : une navette s’apprêtait à partir pour un nouveau monde.

A cet instant, je m’en souviens que si cela était hier, je me rappelais de la base de la biologie, apprécier la nature et découvrir ses secrets, arpenter l’inconnue en notant toutes les spécificités de la flore et de la faune environnantes et ainsi retracer leur histoire tout comme Napoléon a écrit la sienne. Vous avez beau critiquer mes comparaisons, à chaque fois elles me rajoutent cinq mots, et le fait de le préciser m’en rajoute d’autant plus.

Je demandais donc à mon laboratoire d’user de sa notoriété pour que je sois admis dans l’équipage, ce qui fut chose faites. Je quittais donc la Terre, fier d’entreprendre une nouvelle aventure, de mener des recherches qui m’intéresseront, mais toujours avec le regret d’avoir abandonnés l’idée de transhumanisme.

L’atterrissage du vaisseau sur une planète semblant magnifique, d’ailleurs je peux le dire maintenant, une planète magnifique et sans pollution grouillante de vie autant hostile qu’amicale, fut un échec. Toute les communications avec la Terre furent coupées et nous n’avions plus aucun moyen d’y retourner sauf en réparant cette épave informe.

Informe certes, mais elle m’a redonné une idée que j’eusse regretté d’avoir égaré par le passé.

Il est temps d’apprendre la sorcellerie.

1 J'aime

Bienvenue à toi, Arty !

Si tu es déjà passé sur Arthémis à l’époque, tu verras que tout a changé. Nous repartons sur un serveur bien plus modeste pour l’instant, auquel nous pensons incorporer petit à petit du gameplay à vocation RP.

Quel pavé tu nous as pondu… Merci de faire notre culture ^^

Pour moi, c’est tout bon.
Bon jeu !

Bienvenue Arthesys !

Originale comme présentation, mais j’ai bien aimé ! :slight_smile:

C’est tout bon pour moi aussi, Bon jeu !

Merci, hâte de vous voir en jeu aussi :slight_smile:
J’ai mit à jour mon RP d’ailleurs, il pourra être égailler de modification par le futur cependant.